Au fond du magasin, un comptoir longe la vitrine des pâtisseries à déguster sur place.

86 Champs, Pierre Hermé et L’Occitane

Restaurants - 22 mars 18

Le 8 décembre 2017 ouvrait au 86 des Champs-Élysées un nouveau concept-store né de la rencontre gourmande et sensorielle entre les cosmétiques L’Occitane et notre pâtissier national, sacré Meilleur Pâtissier du monde, Pierre Hermé. L’architecte parisienne Laura Gonzalez a imaginé et conçu, dans ce temple des sens de 1 000 mètres carrés, un décor fantastique éclairé par un plafond lumineux composé d’une forêt de globes en verre soufflé.

De la première heure du jour jusqu’à tard dans la nuit, on trouve au 86 Champs tout pour satisfaire sa faim et sa gourmandise : petit déjeuner pâtissier ou détox, déjeuner, après-midi, cocktails, apéritif, dîner… dans de confortables banquettes ou au bar à l’intérieur ou à la terrasse végétalisée sur les Champs. Le tout ajouté à un espace expérience olfactive signée L’Occitane en Provence.
La marque de cosmétiques et le pâtissier star se sont associés dans ce lieu atypique pour créer une boutique écrin, à la fois parfumerie et salon de thé, destinée à bien assouvir la curiosité des touristes et de quelques Parisiens.

Au bar à desserts, les desserts exclusifs de Pierre Hermé sont montés devant vous, comme le millefeuille Ispahan (à la rose).
La carte salée signée Pierre Hermé propose des plats simples autour d’ingrédients sélectionnés avec soin. Les tarifs donnent cependant à réfléchir et je me suis rabattue sur une omelette (autour de 20 euros !) aux fines herbes. Délicieuse et cuite à la perfection, elle contenait néanmoins assez peu d’herbes. L’assaisonnement de la salade qui l’accompagnait, en revanche, était très délicat, à la fois discret et parfumé.
Les desserts, évidemment presque deux fois plus chers sur place qu’à emporter, sont bien sûr à la hauteur de la maison : la tarte au citron très citron, une merveille, et le 2 000 feuilles, très copieux, au praliné très travaillé, est un véritable péché. De ce point de vue, le prix peut sembler justifié. L’ambition de Pierre Hermé voulait précisément faire du dessert l’apothéose du repas et, de ce point de vue, le contrat est rempli.

Pour Laura Gonzalez, l’architecte qui a conçu la boutique, le défi était “d’imaginer un lieu qui n’existe nulle part ailleurs. Un endroit qui mette en valeur le savoir-faire des deux maisons, comme celui des artisans que nous avons fait travailler et qui ont réalisé des pièces uniques, de la céramique au décor mural, en passant par les meubles, le comptoir en marbre et les ballons en verre soufflé du plafond.… Là, on leur [aux touristes] propose quelque chose de vraiment très français !”

Ce concept est-il aussi inédit que l’on veut nous le faire croire ? Hasard ou copiage, toujours est-il que, au 68 des Champs-Élysées, existait déjà le 68 Guy Martin, associant Guy Martin avec Guerlain. Et pour… une addition plus raisonnable.

• 86 Champs
86, avenue des Champs-Élysées
75008 Paris
(Métro George V)

• Tél. : 01 70 38 77 38

• Ouvert tous les jours de 8h30 à 23h30 (0h30 les les vendredis et samedis)

Le 2 000 feuilles au praliné : 2 000 calories, surtout ! Mais un praliné absolument divin.
On assiste au montage du millefeuille Ispahan à la commande et avec un soin infini.

Publier un commentaire