Salade Bagration

Préparation : 30 min Cuisson : 20 min

Pour 4 personnes

  • Pâtes courtes : 300 grammes, de type penne rigate, macheroni, tortiglioni…
  • Cœurs d’artichauts : 12 petits (2 bocaux)
  • Œufs durs : 4
  • Céleri branche : 2 branches
  • Mayonnaise : 1 bol (15 centilitres)
  • Purée de tomate (ou tomates concassées) : 3 cuillerées à soupe
  • Pastrami : 12 tranches fines (ou rostello, viande des Grisons, poulet cuit froid, etc.)
  • Persil : 10 brins
  • Fleur de sel, poivre, huile

Sancerre blanc

C’est vraiment la salade des copains. Pourquoi Bagration ? Le prince Piotr Ivanovitch Bagration (ou Pierre de Bagration), dont on ne sait pas trop ce qu’il vient faire dans cette salade, fut l’un des célèbres généraux de l’empire russe à l’époque napoléonienne. Alexandre Dumas cita une salade ainsi baptisée et Alice Toklas (encore elle) en donne sa version dans son Livre de cuisine. Sur le web, un site de cuisine danois, Kvalifood, en donne aussi une interprétation. Leur point commun : les pâtes froides, les œufs durs, les cœurs d’artichauts et le céleri.

  1. Portez une casserole d’eau à ébullition et faites cuire les pâtes selon le mode d’emploi (en général, 12 minutes après l’ébullition).
    Versez les pâtes cuites dans une passoire, passez-les sous l’eau froide et égouttez-les.
    Laissez-les refroidir dans un grand saladier avec 1 cuillerée d’huile pour qu’elles n’attachent pas.

  2. Faites durcir les œufs pendant 9 à 10 minutes, passez-les sous l’eau froide et écalez-les.
    Vous pouvez avoir préparé les pâtes et les œufs plusieurs heures à l’avance, voire la veille.

  3. Coupez les extrémités des branches de céleri et émincez-les sur 1 centimètre d’épaisseur.

  4. Égouttez les cœurs d’artichaut et coupez-les en quatre.

  5. Mélangez la purée de tomate aux pâtes froides, puis la mayonnaise (préalablement préparée si elle est maison : prévoyez alors un œuf, de la moutarde, un filet de vinaigre ou de jus de citron et 25 centilitres d’huile).
    Toutes ces étapes peuvent avoir été préparées à l’avance.

  6. Mélangez, peu avant de servir (de façon que le céleri reste croquant), les cœurs d’artichaut, le céleri dans les pâtes refroidies, salez et poivrez.

  7. Coupez les œufs en deux ou quatre et séparez les jaunes des blancs. Hachez-les séparément (honnêtement, c’est une préciosité : personne ne vous en voudra si vous hachez les œufs durs entiers, jaunes et blancs ensemble).
    Effeuillez et ciselez le persil.

  8. Dressez au centre d’un plat de service, entourez avec une bordure des jaunes d’œufs durs hachés, une bordure de pastrami (la recette d’origine propose des tranches de langue de bœuf fumée) enroulé et de blancs d’œufs durs hachés.
    Saupoudrez le tout avec le persil finement ciselé.

  9. Pour la présentation, vous avez le choix : si votre plat est allongé, vous dressez la salade de pâte en longueur au milieu ou vous pouvez avoir préalablement tassé la salade de pâtes dans un grand bol rond de façon à le démouler au milieu d’un plat rond. Dans les deux cas, la viande froide entoure les pâtes, ainsi les œufs durs hachés.

Entre 1805 et 1807, le général de Bragation participa aux batailles d’Austerlitz, d’Eylau, d’Heilsberg et de Friedland, qui se soldèrent par des défaites russes. Le 20 juin 1807, il entama les pourparlers avec le général Murat qui se conclurent par le Traité de Tilsit entre la France et la Russie. Après que Piotr Bagration eut succombé à sa blessure, Napoléon lui rendit hommage : “Il n’y a pas de bons généraux russes, à l’exception de Bagration !”.

Vous aimerez aussi…

la salade d’orge perlé à la sicilienne

ou la salade fattouch

ou bien la salade toscane, la panzanella

ou même la salade de poulet à la vietnamienne

ou encore la salade de lentilles au haddock

Publier un commentaire