Saumon grillé façon Bridget Jones

Préparation : 25 min Cuisson : 15 min

Pour 4 personnes

  • Saumon : 4 pavés désarêtés (600 grammes)
  • Raisins de Corinthe : 100 grammes
  • Céleri : 4 branches
  • Pignons : 50 grammes
  • Câpres : 40 grammes
  • Olives vertes dénoyautées : 40 grammes
  • Safran : 1/4 cuillerée à café de stigmates (filaments)
  • Citron non traité : 1
  • Huile d’olive : 8-9 centilitres
  • Persil : 10 brins
  • Fleur de sel, poivre noir du moulin

Tomates cocktail

  • Tomates cocktail branche : 800 grammes à 1 kilo
  • Huile d’olive : 1 bonne cuillerée à soupe
  • Ail en poudre : 1 cuillerée à café
  • Fleur de sel, poivre du moulin

Menetou-salon blanc

Ce plat, prétendument de Yotam Ottolenghi et de pure fiction, était cité dans le film “Bridget Jones Baby” par le personnage joué par Patrick Dempsey. Le chef s’est donc fait un devoir de mettre au point ce “saumon grillé avec une sauce aux pignons, inoubliable et bon pour la santé” pour son recueil “Simple”. Eh bien, je vous le confirme : c’est inoubliable !

  1. Faites tremper les raisins secs dans l’eau bouillante à hauteur et laissez gonfler une vingtaine de minutes.
    • Rincez et essuyez les branches de céleri. Gardez les feuilles pour le dressage et taillez les branches en petits dés.
    • Coupez les olives en quatre (Ottolenghi dit de les tailler en mirepoix, mais il a sans doute des petites mains qui ont le temps !).
    • Délayez le safran dans une cuillerée à soupe d’eau chaude.
    • Lavez et brossez le citron. Râpez son zeste et pressez son jus.
    • Rincez, séchez, effeuillez et ciselez le persil.

  2. Enrobez les pavés de saumon de 2 cuillerées à café d’huile d’olive, un tiers de cuillerée à café de sel et quelques tours de moulin à poivre.
    Gardez en attente sur une assiette.

  3. Versez 4 centilitres d’huile d’olive (Ottolenghi met 7,5 centilitres) dans une grande sauteuse à feu moyen et faites revenir les dés de céleri avec les pignons pendant une dizaine de minutes (Ottolenghi préconise 4 à 5 minutes à feu vif) en remuant régulièrement jusqu’à ce que les pignons commencent à colorer.

  4. Incorporez les câpres et leur jus hors du feu, les morceaux d’olives, le safran et son eau, et une pincée de sel.
    Égouttez les raisins et ajoutez-les aussi, ainsi que le persil et le jus de citron avec son zeste (j’ai mis tout le zeste râpé et tout le jus de citron et non une cuillerée à café).
    Gardez en attente.

  5. Faites chauffer une cuillerée à soupe d’huile dans une grande poêle à feu moyen-vif et saisissez les pavés de saumon pendant 3 minutes côté peau jusqu’à ce qu’elle semble bien croustillante.
    Poursuivez la cuisson côté chair pendant 2 à 4 minutes (à peine) selon que vous aimez le saumon mi-cuit ou à point.

  6. Au choix : dressez un pavé de saumon dans chaque assiette et arrosez généreusement de sauce aux pignons.
    Parsemez de feuilles de céleri et servez avec quelques tomates grillées.
    Ou bien : versez la sauce aux pignons dans la grande poêle (dans la mesure où elle est présentable) où le saumon a cuit et parsemez de feuilles de céleri. La chaleur se maintiendra mieux.

Tomates cocktail au four pour accompagner

  1. Préchauffez le four à 200° (thermostat 7).

  2. Arrosez un plat à four d’un filet d’huile d’olive et déposez dessus les tomates encore accrochées aux branches, côté branches dessous.
    Salez, poivrez, saupoudrez d’ail en poudre et arrosez d’un autre filet d’huile d’olive.

  3. Enfournez 20 minutes.

  4. Retournez alors délicatement les tomates, branches au-dessus, et réenfournez 10 minutes à 180° (thermostat 6).

  5. Gardez en attente dans le four chaud jusqu’à ce que le saumon soit cuit.

Ottolenghi est muet quant à l’accompagnement de son saumon Bridget Jones, mais le céleri se marie particulièrement bien aux tomates, à mon avis (même hors saison !). À moins de préférer des pommes de terre au four.

“Notez que j’ai augmenté certaines proportions parce que cette sauce sert aussi d’accompagnement :
• 5 branches de céleri,
• 150 grammes de raisins secs,
• 50 grammes de pignons et
• 60 grammes d’olives vertes.”

Vous aimerez aussi

le cabillaud à la nacre et son beurre blanc

ou les filets de sole, gelée de citron, purée à la roquette et au persil (Pierre Gagnaire)…

ou bien les pavés de bar à la roquette et aux anchois (Pierre Gagnaire)…

ou encore la lotte au curcuma et pâte de citron confit (Pierre Gagnaire)

1 commentaires

Danièle 27 févr. 21

C’est fin, plein de saveurs qui se marient très bien, même si le mélange paraît inhabituel… Le tout est excellent.

Publier un commentaire