Glace gianduja ou nocciolata

Préparation : 10 min + réfrigération : 6 heures

Pour 1/2 litre de glace

Glace gianduja

  • Chocolat gianduja (Caffarel) ou Frigor ou chocolat praliné Bonnat : 200 grammes
  • Lait condensé (non sucré) Gloria ou Régilait : 25 centilitres

Variante à la nocciolata

  • Nocciolata (pâte à tartiner aux noisettes Rigoni di Asiago) : 1 pot de 250 grammes
  • Crème fleurette : 20 centilitres
  • Lait entier : 30 centilitres

Expresso

La gianduja, c’est mon péché mignon… Vous connaissez ces petits chocolats pralinés onctueux italiens de la marque Caffarel, en forme de prisme triangulaire et emballés dans du papier doré et dans une boîte avec un arlequin ? La gianduja ou gianduia (prononcez “djann-dou-ya”) est une pâte de chocolat et de noisettes (parfois avec aussi des amandes) finement broyées et du sucre glace. Les glaces italiennes en contiennent souvent. Quand on ne s’en sert pas de pâte à tartiner ! D’où la possibilité de faire une glace très proche avec de la Nocciolata (de préférence au Nutella). Voici donc deux versions ultra-faciles de glaces au résultat très proche et dont vous me direz des nouvelles…

Glace gianduja

J’ai utilisé pour moitié du Frigor, un chocolat suisse très onctueux, absolument semblable à la gianduja Caffarel (que vous trouverez chez les traiteurs italiens, surtout à la période de Noël). Pour l’autre moitié, j’ai utilisé du chocolat praliné Bonnat, une excellente maison.

Par ailleurs, l’utilisation du lait concentré non sucré est largement partagée, avec bonheur, sur la blogosphère. Je me suis surtout intéressée au blog de Pascale Weeks, c’est moi qui l’ai fait et à Cook Paradise, qui avait trouvé la recette sur le site du lait Gloria. Merci à elles.

  1. Cassez le chocolat dans un petit saladier et mettez-le au bain-marie jusqu’à ce que le chocolat soit fondu. Même si tous les morceaux de chocolat ne semblent pas entièrement fondus, mélangez-les pour obtenir une préparation très lisse.

  2. Retirez du bain-marie et versez en plusieurs fois le lait concentré en remuant toujours avec un petit fouet jusqu’à ce que le mélange soit très crémeux.
    Je n’ai pas pu m’empêcher d’enrichir ma glace d’environ 2 cuillerées à soupe de noisettes grillées et finement pulvérisées dans mon mini-robot. Mais, ça, c’est vraiment un ajout facultatif.

  3. Versez dans une boîte de type Tupperware et placez au réfrigérateur plusieurs heures pour que le mélange soit bien refroidi.

  4. Placez au congélateur en remuant à la fourchette 2 fois à une heure d’intervalle, puis toutes les demi-heures pendant encore 2 heures. Couvrez et laissez prendre sans y toucher.
    Couvrez et laissez reposer.

  5. Sortez la glace du congélateur et placez-la 15 minutes au réfrigérateur avant de servir.

Variante à la nocciolata

Celle-là est peut-être encore meilleure. Légèrement plus onctueuse.

  1. Transvasez la pâte à tartiner aux noisettes (nocciolata) dans un saladier.

  2. Chauffez la crème fleurette et versez-la sur la pâte en remuant bien pour fluidifier la pâte.

  3. Versez une partie du lait (tiédi) dans le pot, refermez-le et secouez-le le plus énergiquement possible pour récupérer un maximum de pâte à tartiner des bords du pot.
    Ajoutez ce lait au reste de la préparation et mélangez.
    Faites de même avec le reste du lait .

  4. Versez dans le bac une boîte de type Tupperware. Laissez bien refroidir avant de placer au congélateur.
    Remuez à la fourchette 2 fois à une heure d’intervalle, puis toutes les demi-heures pendant encore 2 heures. Couvrez et laissez prendre sans y toucher.

  5. Placez la glace au réfrigérateur 15 minutes avant de servir.

“Une large gamme de ces chocolats et de ces pâtes au cacao et noisettes sont en vente chez Eataly, 37, rue Sainte-Croix-de-la-Bretonnerie 75004 Paris (métro Hôtel-de-Ville). Tél. : 01 83 65 81 00. Épicerie ouverte de 8h30 à 21 heures.”

Vous aimerez aussi…

le parfait glacé au café

ou le parfait au cognac

et bien sûr la glace à la fleur de lait

Publier un commentaire