Potage aux fanes de radis

Préparation : 20 min Cuisson : 30 min

Pour 4 personnes

  • Fanes de radis : 1 botte
  • Oignon : 1 gros
  • Pommes de terre : 3 petites
  • Huile d’olive : 2 cuillerées
  • Bouillon instantané : 1/2 tablette
  • Eau : 1 litre
  • Crème de gruyère (type Vache qui rit) : 3 ou 4 portions
  • Poivre du moulin

Gamay

Qui n’a pas tordu le nez devant l’apparente radinerie des anciens qui utilisaient jusqu’aux fanes des radis ? Le tout est savoir en tirer parti et de les cuisiner encore bien vertes. Cette façon de faire donne un résultat absolument délicieux. Gardez bien ces feuilles, nettoyées et épongées, congelez-les pour les cuisiner dès que vous en avez le temps.

  1. Commencez par bien nettoyer la botte de radis et surtout les fanes qui contiennent beaucoup de sable. Comptez trois ou quatre bains pour tout éliminer.
    Épongez ensuite ces fanes dans un torchon (et congelez-les dans un sachet si vous voulez les cuire plus tard).

  2. Épluchez et émincez l’oignon.

  3. Mettez l’huile à chauffer dans une grande casserole avant d’y faire bien colorer (pratiquement jusqu’au stade d’avant qu’il brûle) l’oignon à feu assez vif.

  4. Épluchez les pommes de terre pendant ce temps et coupez-les finement pour qu’elles cuisent assez vite.

  5. Ajoutez les fanes de radis par dessus l’oignon grillé, remuez jusqu’à ce qu’elles soient fondues (comme l’oseille).

  6. Versez l’eau, ajoutez les morceaux de pommes de terre, la demi-tablette de bouillon, poivrez et laissez frémir à couvert environ 20 minutes.

  7. Ajoutez les portions de crème de gruyère et mixez le tout jusqu’à ce que le mélange soit bien onctueux.
    Le potage est prêt.

“J’ai utilisé de l’huile de mon ail confit, ce qui a diffusé un parfum pas banal à ce potage. Tout ça pour dire qu’il est bien utile de faire des bocaux d’ail confit.”

“Essayez de remplacer les pommes de terre par une petite courgette qui est aussi un excellent liant et peu calorique.”

Vous avez aimé cette recette…

vous adorerez le potage au cresson

et le potage au cresson et aux œufs de hareng fumés

et encore la soupe à l’oseille

Publier un commentaire