Gâteau aux noix

Préparation : 20 min Cuisson : 40 min

Pour 6 personnes

  • Cerneaux de noix : 250 à 300 grammes (du Périgord AOC), soit 550 à 600 grammes de noix entières
  • Beurre mou : 125 grammes de beurre (+10 grammes pour le moule)
  • Miel : 125 grammes (ou 3 bonnes cuillerées à soupe) ou 125 grammes de cassonade
  • Œufs : 5
  • Farine tamisée : 75 grammes (+ 10 grammes pour le moule)
  • Armagnac : 2 cuillerées à soupe

Un moule à manqué de 18 ou 20 centimètres de diamètre

Vin de noix

Une recette du “Le Livre de cuisine de la Série noire”. L’éditeur a demandé à des cuisiniers de publier des recettes, plutôt traditionnelles, évoquées par les héros des romans de la Série noire. L’idée m’a beaucoup plu. Et un gâteau aux noix, je vote toujours pour !

  1. Pilez assez grossièrement la moitié des cerneaux de noix et réduisez l’autre moitié en poudre fine dans le mini-robot de votre robot ou un vieux moulin à café. Une opération que vous pouvez faire quand vous avez le temps, surtout si vous avez, auparavant, cassé et décortiqué les noix entières.

  2. Préchauffez le four à 180° (thermostat 6).

  3. Cassez les œufs et séparez les blancs des jaunes.

  4. Travaillez le beurre en pommade et mélangez-y le miel ou le sucre (la recette avait oublié le sucre), les jaunes d’œufs (la recette met les œufs entiers), la poudre de noix, l’armagnac (la recette met du rhum) et la farine jusqu’à ce que vous obteniez une pâte homogène.
    Ajoutez les noix grossièrement concassées à la fin.

  5. Battez les blancs d’œufs en neige ferme et incorporez-les, en soulevant la masse, au mélange aux noix.

  6. Beurrez et farinez (en tapotant) un moule à manqué.

  7. Versez dedans la pâte et glissez 40 minutes au four.

Laissez refroidir avant de démouler.

“Vous pouvez recouvrir le gâteau d’environ 100 grammes de chocolat noir fondu que vous faites couler sur le gâteau pour lui laisser son brillant. Vous pouvez aussi opter pour de la chantilly, comme la recette dans “Le Livre de cuisine de la Série noire”. Ou rien, ce gâteau se suffit à lui-même, à mon avis.

Publier un commentaire