Berawecka

Préparation : 2 heures + repos : 12 heures + 2 heures Cuisson : 35 min

Pour 4 ou 5 gâteaux

Fruits

  • Poires séchées : 500 grammes
  • Figues séchées : 125 grammes
  • Pruneaux : 250 grammes
  • Raisins de Smyrne : 125 grammes
  • Dattes : 125 grammes
  • Abricots secs : 125 grammes
  • Écorces de citron confites : 60 grammes
  • Écorces d’orange confites : 60 grammes
  • Noix hachées : 125 grammes
  • Noisettes hachées : 500 grammes (ou moitié noisettes-moitié amandes)
  • Confiture de framboise : 200 grammes
  • Eau de vie : 1 décilitre de quetsche, mirabelle, kirsch… (à défaut, du rhum)

Épices

  • Cannelle en poudre : 1 cuillerée à soupe
  • Grains de coriandre, muscade, gingembre, clou de girofle, anis étoilé réduits en poudre : 1 cuillerée à soupe

Pâte

  • Farine : 250 grammes
  • Levure sèche : 5,5 grammes (ou 12 grammes de levure de boulanger fraîche)
  • Œuf : 1
  • Sucre : 25 grammes
  • Lait : 10 décilitre
  • Beurre mou : 100 grammes
  • Bicarbonate de sodium : 1 cuillerée à café
  • Sel : 5 grammes

Glaçage et décor

  • Sucre : 150 grammes
  • Eau pure : 5 centilitres (de quoi couvrir le sucre)
  • Amandes décortiquées coupées en deux dans l’épaisseur : 50 grammes

Gewurtztraminer

Pour préparer Noël et occuper vos soirées de l’Avent… Le Berawecka (ou Berewecke en allemand et bas-rhinois) est en Alsace, dans le sud de l’Allemagne, en Autriche, en Suisse et dans le Tyrol italien un gâteau de fruits séchés (poires, abricots, figues, raisins, noix, noisettes, etc.) et de fruits confits (orange et citron) macérés dans l’eau de vie, maintenus entre eux par une pâte épicée. Cette spécialité traditionnelle des fêtes de fin d’année se sert découpée en très fines tranches. Merci à la belle-mère de Danièle pour sa recette adoptée par toute sa famille.

Les fruits, la veille

Rien que pour cette première étape, je vous suggère de faire ce long et fastidieux travail en famille et mettre tout le monde à contribution.

  1. Coupez les fruits séchés et confits en dés.
    Ajoutez les raisins de Smyrne.

  2. Mélangez la confiture de framboises avec l’eau de vie et mélangez-y les fruits.

  3. Laissez macérer au moins 12 heures.

  4. Préparez les noisettes, les amandes et les noix : concassez-les à l’intérieur d’un sachet en plastique, sous un maillet ou un marteau. Procédez en plusieurs fois, tant la quantité est importante.
    Mettez de côté jusqu’au lendemain.

La pâte

  1. Délayez la levure avec un peu de lait tiède, couvrez et laissez-la lever environ 15 minutes sur un radiateur.

  2. Versez la farine dans un grand saladier, creusez un puits au milieu et versez-y toute la levure diluée, le reste du lait, l’œuf entier, le sucre, le sel et le bicarbonate de sodium.

  3. Travaillez à la main, dans un robot ou avec les crochets du batteur électrique, jusqu’à ce que les bords se détachent du saladier.
    Il faut que la pâte ait une consistance élastique. Comptez une dizaine de minutes.

  4. Incorporez alors le beurre et mélangez encore bien.

  5. Couvrez avec un torchon humide et laissez lever la pâte à température tiède (sur un radiateur ou dans le four légèrement chauffé et éteint) au moins 1h30.

  6. Incorporez alors les noix et noisettes hachées, les fruits macérés et les épices.
    Mélangez le tout à la cuiller en bois, en soulevant. Surtout pas au robot !

  7. Préchauffez le four à 200° (thermostat 7).

  8. Sur le plan de travail fariné, formez 4, voire 5 boudins de pâte d’environ 25 centimètres et posez-les sur une tôle à pâtisserie recouverte d’un papier-cuisson.

  9. Faites cuire à 200° (thermostat 7) pendant 30 à 35 minutes.

Glaçage et décor

  1. Préparez le sirop en mouillant le sucre avec de l’eau.
    Portez à ébullition, laissez bouillonner 5 minutes et laissez tiédir.

  2. Répartissez les demi-amandes sur le dessus de chaque gâteau.
    Vous pouvez aussi ajouter des brisures de fruits confits.

  3. Étalez avec un pinceau, le sirop à la surface des gâteaux dès la sortie du four.
    Décorez avec des amandes décortiquées (non émondées) et coupées en deux dans la longueur.
    Laissez sécher.

Laissez rassir ces gâteaux pendant huit à dix jours à température ambiante, emballés dans du papier d’aluminium (ou du film étirable) et offrez-le pendant la période de Noël.
Compte tenu de la quantité de fruits secs, ce gâteau se conserve au moins deux mois, voire d’une année sur l’autre (comme le Christmas pudding), n’ayez crainte.

“On pense souvent que Be(e)rawecka (ou Berewecke) vient de Beera signifiant poire en alsacien (Birne, en allemand) et de Wecka signifiant gâteau, petit pain… En fait, ce gâteau est issu de la communauté juive, très implantée en Alsace, qui a laissé des traces dans la culture alsacienne. Pere signifie Pessa’h en yiddish. En effet, le Berawecka n’est pas un gâteau aux poires, mais bien le gâteau de fruits secs traditionnel de la pâque juive en Alsace, que les chrétiens ont repris pour leurs fêtes de Noël. On le rencontre aussi dans le Bas-Rhin sous le nom de Hutzelbrot, dans le pays welche sous le nom de Hogey et dans la vallée de Munster sous le nom de Schnìtzwecka, mais enroulé dans la pâte.”

Vous avez aimé cette recette…

vous adorerez les Elisen-Lebkuchen

et la Linzertorte

et encore le Kaiserschmarren

1 commentaires

Pierre 10 oct. 17

Un vrai projet de gâteau à faire en famille. Et à déguster en famille. Top !

Publier un commentaire