Gros palet breton

Préparation : 10 min + réfrigération : 30 min Cuisson : 25 min

Pour 6 à 8 personnes

  • Beurre mou : 140 grammes (100 grammes doux, 40 grammes demi-sel) + pour le moule
  • Sucre glace : 140 grammes
  • Farine : 200 grammes
  • Jaunes d’œufs : 3 (70 grammes)
  • Levure chimique : 15 grammes

Papier cuisson

Cidre brut artisanal

Ce gros palet est aussi addictif que les palets habituels, peut-être davantage, avec un léger moelleux au cœur. Pierre Gagnaire donne sa recette dans son recueil “Les Copains d’abord”, chez Solar. Vite fait, il ravira vos retours de plage.

  1. Fouettez ensemble le beurre et le sucre glace.

  2. Quand tout est amalgamé, versez progressivement la farine mélangée à la levure.
    Il me restait de la farine intégrale de sarrasin. J’ai donc fait un mélange de farines : 70 grammes de sarrasin et 130 grammes de froment. Pas de regrets, c’est vraiment breton bretonnant !

  3. Incorporez alors les œufs et, quand ils sont mélangés, arrêtez.

  4. Formez une boule de pâte, emballez-la dans un film et placez 30 minutes au réfrigérateur.

  5. Beurrez un moule à tarte (d’une vingtaine de centimètres de diamètre) et chemisez-le de papier cuisson en découpant quelques encoches sur le pourtour.
    Préchauffez le four à 170° (thermostat 5-6).

  6. Garnissez l’intérieur de pâte sur 1,5 à 2 centimètres de haut, en appuyant avec vos mains et en lissant le dessus.

  7. Enfournez 20 à 25 minutes en surveillant la coloration.

  8. À la sortie du four, retirez délicatement ce gros palet du moule, puis décollez le papier cuisson et laissez refroidir à température ambiante.

“Le gâteau est moins doré qu’il ne devrait l’être du fait de la présence de farine intégrale de sarrasin.”

Vous aimerez aussi…

les palets bretons (individuels)…

ou les sablés bretons selon Éric Frechon

ou bien les sablés d’Yves Camdeborde

ou même le pommé breton

Publier un commentaire