Arlettes selon Éric Frechon

Préparation : 10 minutes + réfrigération : 30 min Cuisson : 16 min par fournée

Pour 30 arlettes

  • Pâte feuilletée surgelée : 250 grammes (une plaque)
  • Sucre glace : 125 grammes

Café

Simplement faite de pâte feuilletée et de sucre glace, l’arlette se rapproche du palmier, en beaucoup plus fin et plus caramélisé. Le résultat est croustillant et accompagne les crèmes glacées et sorbets. Éric Frechon propose ses arlettes avec des fruits rouges.

  1. Saupoudrez le plan de travail de sucre glace, en guise de farine, et étalez-en aussi un peu sur le dessus de la pâte.
    Si vous ne trouvez pas de pâte en plaques, utilisez un rouleau de pâte prédécoupé.

  2. Étalez la pâte sur une épaisseur de 1 à 2 millimètres.

  3. Roulez la pâte bien serrée, recouvrez-la du reste de sucre glace du plan de travail.
    Emballez dans un film et gardez 30 minutes au réfrigérateur.
    J’ai fait cette étape la veille de la cuisson, mais je déconseille de faire de même parce que le sucre glace s’est liquifié et la pâte était enrobée d’une sorte de sirop. À la suite de quoi, c’était une peu compliqué de les saupoudrer de sucre glace. Mieux vaut donc ne pas laisser la pâte trop longtemps au réfrigérateur.

  4. Préchauffez le four à 240° (thermostat 8).

  5. Découpez la pâte en rondelles de 1 centimètre d’épaisseur.

  6. Aplatissez les rondelles de pâte feuilletée avec le sucre glace en leur donnant une forme ovale (comme un ballon de rugby, mais les miens se sont remis en rond…).

  7. Déposez-les sur une feuille de papier sulfurisé et glissez 7-8 minutes au four jusqu’à ce que les biscuits aient une belle couleur dorée.
    Sortez-les du four et refaites une fournée.

“Pour faire des biscuits à apéritif, remplacez le sucre glace par du romarin ou des épices, tout simplement.”

“Comme les palmiers, il vaut mieux déguster les arlettes assez vite pour qu’elles restent bien croustillantes. D’ailleurs, même pas très jolies, c’est bien rare qu’il vous en reste sur les bras…”

Publier un commentaire