C’est enfin la vraie saison des melons, une entrée vitaminée et sans préparation. Pêches au dessert : nature, au vin, flambées…

Que manger en juillet

Éditorial - 01 juil. 18

Ça y est, en juillet, c’est vraiment la saison des melons et des pêches. Un conseil : choisissez des pêches blanches dont le parfum et le goût acidulé surpassent tout ce que l’on peut imaginer.

Chez le marchand de primeurs

Fruits et légumes d’Europe

abricots, ail, artichaut, aubergine, betterave, bigarreaux, blettes, brocolis, brugnons, canneberges (ou cranberry), cassis, champignons, champignons sylvestres, ciboulette, concombre, cresson, échalotes, estragon, fenouil, fraise, framboise, girolles, groseilles, haricots verts, laitue, maïs, melon, menthe, myrtille, nectarine, oseille, panais, pastèque, pêche, persil, petit pois, poivron, pommes de terre, prunes, radis, reine-claude, rhubarbe, romarin, sauge, thym, tomate

Les fruits et légumes importés

cœurs de palmier

Fruits secs

ananas séché, pistaches, raisins secs

Légumes secs

lentilles

Chez le boucher, volailler, tripier

agneau, veau

Volailles d’élevage

canard, lapin, pigeon, pintade, poulet

Chez le poissonnier, écailler

Coquillages et crustacés

couteaux, crevettes, écrevisses, gambas, homard, langouste, langoustines, moules, tourteau

Poissons frais

dorade, lamproie, maquereau, merlan, sardine, thon, truite

Chez le crémier-fromager

beaufort, Bresse bleu, cantal, coulommiers, crottin de Chavignol, emmental, époisses, maroilles, mimolette, mozzarella, parmesan, reblochon, ricotta, roquefort, saint-nectaire, tomme,
crème

Aubergines, courgettes vertes et jaunes, des poivrons : ratatouille, pipérade, caponata en perspective.
La dorade se prête facilement à un plat de vacances : au four avec des tomates et des rondelles de citron.

Publier un commentaire