Crème prise au double-chocolat noir

Préparation : 20 min Cuisson : 10 min

Pour 6 personnes

  • Lait de coco : 20 centilitres
  • Cassonade : 70 grammes
  • Cacao sans sucre : 45 grammes
  • Chocolat noir (à 70%) : 120 grammes
  • Eau : 25 centilitres
  • Gélatine : 6 grammes (1 sachet) ou 1 cuillerée à café d’agar-agar pour les vegan

Gigondas

Cette recette, pour amateurs de chocolat, vient de Carlo Cao (vegaliciously sur Instagram), un auteur de recettes plutôt végétariennes, voire vegan, comme cet entremets qui est très intéressant. Elle a été partagée par Anne, du blog On dîne chez Nanou qui en a fait une belle épreuve photographique.

  1. Versez le lait de coco, l’eau et le sucre dans une casserole et chauffez pour faire fondre le sucre.

  2. Diluez, avec un petit fouet à sauce ou une fourchette, le cacao avec 2 cuillerées à soupe d’eau dans un bol.
    Ajoutez un peu du lait sucré pour rendre le cacao plus souple.

  3. Versez le mélange dans la casserole sur feu moyen en fouettant.
    Ajoutez le chocolat coupé en morceaux.
    J’ai opté pour un chocolat corsé, mais choisissez celui qui vous convient.

  4. Dans un bol, diluez la gélatine (ou l’agar agar) et 1 cuillerée à soupe d’eau.
    Ajoutez hors du feu dans la casserole, en fouettant.
    Si vous avez utilisé de l’agar-agar, faites frémir 1 ou 2 minutes en mélangeant (l’ébullition est nécessaire pour l’action gélifiante de l’agar-agar).

  5. Versez dans un moule (à cake ou à bûche) souple ou recouvert de film plastique ou de papier cuisson et laissez refroidir avant de le placer au réfrigérateur.

  6. Laissez reposer de 6 à 8 heures au réfrigérateur.

  7. Démoulez et saupoudrez de cacao (ou de sucre glace), servez avec des fruits, des poires, par exemple.
    Pour saupoudrer de cacao la crème démoulée sans en mettre autour, découpez la forme de l’entremets dans un carton (ou une feuille de papier) et enfilez-le autour de façon à protéger le reste du plat.

Vous aimerez aussi…

la mousse au chocolat (classique)…

ou les petits pots de crème au chocolat

ou bien la reine de Saba

Publier un commentaire