La mythique choucroute en hommage à Jenny est à la carte. Et, franchement, en meilleur !

Le Bouillon République a remplacé Chez Jenny

Restaurants - 03 déc. 21

Après le succès du Bouillon Pigalle, un autre bouillon a remplacé la mythique brasserie Chez Jenny, boulevard du Temple, donnant sur la place de la République, à Paris. Le décor n’a guère changé si ce n’est la disposition des tables, plus serrées, façon cantine, ce qui est l’esprit d’un bouillon. Service efficace, carte alléchante à des prix défiant toute concurrence, on n’est pas déçu.

Un bouillon, c’est un restaurant populaire, où l’on mange des plats traditionnels particulièrement bon marché. Autrefois, certains Parisiens y prenaient tous les repas et, parfois, rangeaient même leur serviette dans un casier à cet effet, comme chez Chartier, le seul qui avait résisté au temps, mais indépendant des deux récents bouillons Pigalle ou République créés par les frères Moussié, soucieux de remettre à l’honneur les décors de brasserie moderne couplés d’une cuisine traditionnelle de bistrot.
Après le succès du Bouillon Pigalle, ils ont donc ouvert ce Bouillon République, au cœur de Paris, en lieu et place de l’ancienne brasserie Jenny pour le plus grand bonheur des gourmands parisiens.

Fidèle au décor préexistant de Chez Jenny, les salles conservent leurs boiseries et panneaux de marqueterie de Charles Spindler, grâce à l’agencement opéré par le cabinet d’architecture Lafond.

Avec des mets typiquement français, les fondateurs tiennent la promesse d’une assiette brute et bon marché, dont les ingrédients proviennent directement des producteurs engagés.

Œuf-mayonnaise, poireaux-vinaigrette, choucroute traditionnelle, bœuf bourguignon, saucisse-purée, haddock à l’anglaise beurre blanc (13,50 €), soupe à l’oignon gratinée, baba au rhum, profiteroles, île flottante aux pralines roses, rien ne manque à cette carte de bouillon.  Ne soyez pas dubitatif, la qualité et la quantité sont au rendez-vous.

Nous avons testé l’os à moelle, en assez petite portion, mais absolument parfait. La choucroute (9,80 €), très goûteuse, surmontée d’une knack, une tranche de poitrine fumée et un morceau de palette, était un régal, bien supérieure que celle que l’établissement précédent, Jenny, servait. Le haddock classique était tout aussi parfait.

Le baba au rhum (4,50 €), fait d’une vraie pâte à baba et copieusement arrosé, termine délicieusement ce déjeuner. La glace au lait (3,80 €), avec un supplément de sauce au chocolat était un régal. 

Pour la soif, ne craignez rien, 50 centilitres de côtes-du-ventoux valent 6,80 euros et de chardonnay du pays d’Oc, 7,20 euros. Pour une bière blonde Silver, 25 centilitres vous coûteront 2,30 euros, c’est tout dire !

Le service se montre attentionné,  aucune musique (quel bonheur !) ne vous agace et le bruit des conversations est suffisamment étouffé pour que vous sortiez frais et dispos. En deux mots comme en cent, ce bouillon permet au plus grand nombre de réellement se faire plaisir. 

• Le Bouillon République
39, boulevard du Temple
75003 Paris
(Métro République, Filles-du-Calvaire)

• Tél. : 01 42 59 69 31

• Bouillon Pigalle
22, boulevard de Clichy
75018 Paris
(Métro Pigalle)

• Tél. : 01 42 59 69 31

• Ouverts tous les jours de midi à minuit

Le décor d’origine de Jenny a été gardé. Seule la disposition des tables a été revisée, façon cantine.
Des affiches à la manière des années trente ornent les murs et tout le marketing de ce bouillon.

Publier un commentaire