Pommes grenailles rôties

Préparation : 10 min Cuisson : 40 min

Pour 4 personnes

  • Pommes de terre nouvelles de l’île de Ré (ou bonnotte de Noirmoutier) : 1 kilo de “grenailles”
  • Huile d’olive : 2 cuillerées à soupe
  • Romarin frais (ou thym) : 2 branches
  • Fleur de sel : 2 cuillerées à café
  • Poivre du moulin

Les pommes de terre nouvelles cuisinées de cette façon sont absolument délicieuses. Elles sont crousti-fondantes, parfumées, un petit délice !

Rien de plus simple, ni rien de meilleur… Rapide à préparer et à glisser au four sans y penser, à part, remuer les pommes de terre une ou deux fois. À servir avec tout : une viande d’agneau, un rôti de bœuf, du poulet rôti ou du poisson grillé.

  1. Préchauffez le four à 180° (thermostat 6).

  2. Lavez et brossez les petites pommes grenaille sous l’eau froide et séchez-lez.
    Si les pommes de terre sont un peu plus grosses que la grenaille, coupez-les en 4.

  3. Déposez-les dans un grand plat à four avec l’huile d’olive, la moitié du sel, du poivre et le romarin ou le thym (ou, à défaut, des herbes de Provence séchées), ou les deux.
    Remuez le tout ensemble avec une cuiller en bois pour enrober les pommes de terre.

  4. Étalez-les de sorte qu’il n’y ait qu’une couche de pommes de terre.
    Jusque là, vous pouvez avoir préparé le plat à l’avance, l’huile et l’assaisonnement imprégneront bien les pommes de terre.

  5. Glissez 40 minutes au four. En glissant une lame de couteau dedans, il doit s’enfoncer facilement.

  6. Saupoudrez de sel, éventuellement d’un peu d’herbes encore, à la sortie du four et servez ces grenailles telles quelles.
    Mais vous pouvez, bien entendu leur presser une gousse d’ail par dessus, juste avant de servir, rajouter du persil haché, etc.

“Les grenailles sont les toutes petites pommes de terre d’un calibre inférieur à 35 millimètres. Il faut choisir une variété à chair ferme et fondante comme la ratte du Touquet ou encore la bonnotte de Noirmoutier. Celle de l’île de Ré, qui bénéficie d’une AOP (depuis 1998), se reconnaît à sa légère saveur sucrée, son parfum d’océan, sa chair ferme et fondante. Elle se développe sur des sols calcaires, secs et filtrants.”

1 commentaires

Cécile Bourgade 20 août 15

Je les faisais, mais sans herbes et moins d’huile d'olive. Ta recette me paraît cent fois meilleure. MERCI.

Publier un commentaire