Galette charentaise

Préparation : 15 min Cuisson : 20 min

Pour une galette de 24 centimètres de diamètre

  • Farine : 250 grammes
  • Sucre semoule : 125 grammes
  • Sucre vanillé : 1 sachet
  • Beurre demi-sel mou : 125 grammes
  • Œufs : 2 + 1 jaune
  • Levure chimique : 1/2 sachet
    (ou 1 cuillerée à café de bicarbonate de sodium)
  • Cognac : 5 centilitres
  • Angélique confite : environ
    50 grammes, dans les commerces de souvenirs locaux (même dans les boutiques d’autoroute !) des Deux-Sèvres, Charente et Charente-Maritime, ainsi que dans les épiceries fines qui vendent des fruits confits

Pineau des Charentes

La galette charentaise ressemble au broyé poitevin, un peu plus épais, mais avec des œufs et de l’angélique. Le résultat est donc plus moelleux. Ajoutez-y un trait de cognac et votre galette est doublement charentaise ! Sans oublier, en janvier, une fève.

  1. Faites préchauffer le four à 160° (thermostat 6).

  2. Versez la farine dans un saladier. Creusez un puits et mettez-y les sucres, la levure, le cognac, le beurre et les œufs.

  3. Travaillez le tout ensemble jusqu’à ce que le tout soit bien amalgamé.

  4. Coupez l’angélique confite en dés et ajoutez-les à la pâte.

  5. Beurrez un moule à tarte et versez-y la préparation. Étalez-la à la main.

  6. Tracez des stries sur le dessus de la galette avec une fourchette.

  7. Mélangez le jaune d’œuf avec un peu d’eau et badigeonnez-en le dessus de la galette.

  8. Glissez au four pendant 20 minutes. Sortez la galette après 10 minutes dans le four éteint.

Variante pour obtenir un gâteau plus gonflé : séparez les blancs et jaunes d’œufs. Commencez avec les jaunes. Battez les blancs en neige ferme et incorporez-les avant de verser la préparation dans le moule. Passez l’angélique dans la farine pour qu’elle ne tombe pas dans le fond du moule.

L’angélique officinale (ou archangélique, dite aussi “herbe aux anges”) est une plante qui pousse dans les marais, au bord de la Sèvre niortaise ou dans la Marais poitevin. Très aromatique, elle mesure de 80 centimètres à deux mètres de haut. L’angélique présente surtout des vertus thérapeutiques, semble-t-il, notoires : sa racine est stimulante et bénéfique pour le système digestif. Sous forme d’huile essentielle, elle est sédative. En cuisine, on consomme les tiges de l’angélique, confites. Goûtez également la confiture d’angélique, tout à fait délicate, vendue en petite contenance.

“Beurre doux ou beurre demi-sel? Les recettes habituelles ne le précisent pas, mais, en Charente-Maritime, c’est une évidence, du beurre demi-sel !”

“Il arrive souvent que la galette charentaise n’ait pas d’angélique. Par conséquent, si vous n’en avez pas, ne vous privez pas de cette recette. Essayez quelques gouttes d’extrait d’amande amère.”

Vous avez aimé cette recette…

vous adorerez le coup de Jarnac

et le broyé du Poitou

et le gâteau breton

et encore le gâteau nantais

1 commentaires

Macaronette 16 janv. 15

Très intéressant cette différence avec le broyé. Je ne connaissais pas cette galette qui, avec l'angélique, doit être très sympa en effet. Bonne journée

Publier un commentaire