Diots au vin rouge

Préparation : 15 min Cuisson : 2 heures

Pour 4 personnes

  • Diots : 4
  • Vin rouge : 1/2 bouteille de Chautagne (ou d’un bon gamay)
  • Échalote : 1 grosse
  • Huile de pépins de raisins : 1/2 cuillerée à soupe
  • Eau : environ 15 centilitres
  • Maïzena : 2 cuillerées à café
  • Thym frais
  • 4 épices : 1/2 cuillerée à café
  • Poivre du moulin
  • Thym, laurier

Chautagne

Les diots, spécialité savoyarde, sont des saucisses de porc traditionnellement parfumées à la muscade. Vous pouvez les déguster simplement grillés et les accompagner de fromage, mais ils se cuisinent volontiers au vin blanc ou au vin rouge. Un solide plat d’hiver, évidemment.

  1. Épluchez et hachez l’échalote.

  2. Versez l’huile dans une cocotte ou une casserole et faites dorer l’échalote.

  3. Ajoutez alors les diots, faites-les à peine griller avant de verser un verre de vin, de les assaisonner de poivre et des 4 épices.
    Versez le reste du vin et ajoutez le thym (à défaut, de romarin) et une feuille de laurier.

  4. Portez à frémissement, couvrez et laissez mijoter tout doucement pendant 2 bonnes heures.

  5. En fin de cuisson, retirez les diots, liez deux cuillerées à soupe de jus avec la Maïzena et reversez dans la cocotte, toujours sur feu doux.
    Remuez la sauce jusqu’à épaississement.

  6. Remettez les diots dans la sauce et gardez au chaud jusqu’au moment de servir.

“Servez avec des crozets, petites pâtes carrées à la farine de sarrasin. Une autre spécialité de Savoie. Faites-les cuire à l’eau frémissante pendant 15 minutes et rincez-les bien sous l’eau froide. Arrosez-les d’un filet d’huile et assaisonnez-les.”

“La même préparation se prête évidemment aussi bien à la saucisse de Toulouse ou de Montbéliard.”

3 commentaires

Garin 28 sept. 17

Je cuisine cette recette samedi matin. Je vous dirai...

Beaugu 03 oct. 17

Bonsoir les monchus Je suis du Bourget du lac en Savoie et, chez nous, on ne fait pas tout à fait comme ça. Sinon, il y a une recette encore meilleure en cette période de vendange : il faut 12 bons diots de la boucherie du père Gaitaz, le meilleur connu de tout le pays installé au Bourget (sûrement pas de la saucisse de Toulouse, aucun rapport). Ensuite, dans une cocote en fonte, on fait un lit avec des sarmands de vignes, on pose 12 pommes de terre épluchées, on sale, on poivre + un brin de thym, une feuille de laurier, du romarin et 4 feuilles de sauges, on pose les diots directement sur les pommes de terre, puis on y verse jusqu'à hauteur de toute les pommes de terre au moins 2 bouteilles ou plus de chignin ou de blanc de Savoie + on y effrite un carré de sucre roux. On ferme hermétiquement la cocotte avec de la pâte à pain et on y laisse cuire à feu doux pendant au moins 4 bonnes heures. Il faut ensuite déguster avec du bon pain de la boulangerie Vincent installée à Villarchez, à 5 km du Bourget. Je vous conseillerais un petit chardonnay avec ce plat. En ce qui concerne les diots au vin rouge, je conseille avec de la polenta Alpina fabriquée à Chambéry cuisinée avec de la tomate fraîche. Et chez nous, il y a une règle d’or, c’est de ne jamais mélanger le vin à de l’eau. On respecte le travail du producteur. Voilà madame messieurs les monchu. J’espère bien vous avoir aidé sur la gastronomie de chez moi et, pour plus de vraies recettes savoyardes, demandez-moi. C’est avec plaisir que je vous répondrai. Sur ce, je vous souhaite une agréable soirée et j’envoie du diots bon diou.

mariatotal 03 oct. 17

Merci pour vos indications qui m'intéressent beaucoup. Je transmets aussi vos adresses à mes amis savoyards.

Publier un commentaire