Fondue savoyarde

Préparation : 30 min Cuisson : 10 min

Pour 6 à 8 personnes

  • Beaufort : 500 grammes
  • Comté : 500 grammes
  • Abondance ou Emmental : 500 grammes
  • Vin blanc sec (Crépy, Apremont, Abymes ou Roussette) : 60 à 75 centilitres
  • Bicarbonate de soude : 1 cuillerée à café
  • Ail : 1 gousse
  • Muscade, poivre
  • Pain : environ 2 pains de campagne ou baguettes
  • Œuf : 1
  • Maïzena : 1 cuillerée à café
    Un caquelon, un réchaud à alcool, fourchettes

Crépy, Apremont, Abymes, Roussette ou Fendant suisse

De décembre à mars, c’est la saison des sports d’hiver, des soirées chaleureuses et… de la fondue ! Choisissez trois fromages à parts égales, l’un corsé, l’autre plus fruité et le troisième plus neutre.

De la qualité des fromages dépendra le parfum de votre fondue, c’est pourquoi elle est souvent meilleure dans sa région d’origine, mais faites-vous plaisir… même en plaine!

  1. Détaillez le pain en cubes. Mettez-les en attente dans des corbeilles à pain.

  2. Ôtez la croûte des fromages et coupez-les en lamelles, soit à l’aide d’une pelle à raclette, soit à l’aide du disque à émincer de votre robot.

  3. Épluchez la gousse d’ail et frottez d’ail les parois intérieures du caquelon.
    Déposez ces lamelles de fromage dans le caquelon à fondue et versez le vin blanc par dessus.
    Écrasez le reste de la gousse d’ail et ajoutez-la, ainsi que le bicarbonate de soude.
    Poivrez et râpez de la muscade sur le tout.

  4. Posez le caquelon sur une plaque de cuisson à chaleur douce et, à l’aide d’une cuiller en bois, faites doucement fondre les fromages dans le vin en formant des 8 avec une cuiller en bois.
    Si le mélange est trop liquide, diluez 1 cuillerée à café de Maïzena dans un peu de vin et ajoutez à la préparation en remuant.

  5. Dès que le fromage est dilué dans le vin, apportez le caquelon à table sur le réchaud.
    Chacun pique un morceau de fromage au bout de sa fourchette et enrobe son pain de ce fromage liquéfié.
    Celui qui laisse tomber son pain dans la fondue a un gage !

  6. Lorsque la fondue arrive à la fin, une croûte s’est formée dans le fond du caquelon : cassez un œuf dedans et remuez en grattant à la cuiller en bois. Éteignez le feu.
    Terminez la fondue ainsi, avec une salade verte.

“Attention, ne buvez jamais d’eau froide avec la fondue ! Le fromage se solidifierait dans votre estomac. Si vous ne consommez pas de vin, buvez chaud : du thé ou une infusion.”

“Le Beaufort et l’Abondance ont une tranche incurvée, alors que l’Emmental ou le Comté ont la tranche bombée.”

“Le Gros Plant (du pays nantais… loin de la Savoie !), aussi curieux que cela puisse sembler, remplace aisément le vin de Savoie ou le Fendant suisse.”

2 commentaires

Goélette 23 févr. 12

Mariatotal, tu es sûre de ton coup ? si la fondue est TROP épaisse on RAJOUTE de la maïzena ? ça par exemple, ça défie mes maigres connaissances culinaires, va falloir m'expliquer...

Mariatotal 23 févr. 12

Ah, merci, Goélette, bien sûr que c'est si elle est trop fluide ! J'y retourne immédiatement ! C'est un truc de ma tante (néanmoins assez répandu) qui a longtemps vécu à La Chaux-de-Fond, en Suisse. Elle m'a donc appris à faire la fondue neuchâteloise… Personnellement, je n'ai jamais eu besoin de Maïzena, quitte à ce que la fondue soit un peu liquide au tout début. En fait, on dilue la Maïzena dans une dose de kirsch. C'est un peu trop à mon goût.

Publier un commentaire