Le huitième étage, “le marché”, est consacré au frais : primeurs, fromages, boulangerie, poissonnerie, etc.

Au Printemps du Goût, la gastronomie française passe à table

Bonnes adresses - 07 janv. 18

Après Le Bon Marché et sa Grande Épicerie, les Galeries Lafayette et leur Gourmet, il ne manquait plus que le Printemps, l’adresse favorite des touristes à l’affût d’un souvenir gourmand. Le 10 janvier dernier, Printemps du Goût, exclusivement consacré à la gastronomie française, a donc ouvert ses portes aux les deux derniers étages du désormais Printemps de l’Homme, à l’angle du boulevard Haussmann et de la rue du Havre. Mariatotal est immédiatement allée y fureter.

Pour tous les gourmets et les gastronomes, l’équipe du Printemps du Goût a parcouru la France entière et rencontré des artisans passionnés pour partager l’amour du terroir français et le goût du vrai, le meilleur de l’artisanat français sur 900 mètres carrés.
Le nouveau Printemps du Goût, a pris la place des cuisines ouvertes de la cantine du personnel au début du XXe siècle : on y retrouve les mosaïques typiques, mêlées à des notes contemporaines comme des éclairages en verre.

L’épicerie fine au septième étage

Parmi les produits phares, vous trouvez à cet étage, ceux de la Maison du Chocolat, la truffe de la Maison Balme, le caviar et saumon fumé de Byzance, le foie gras de la maison Dubernet, etc.
Thierry Marx participe d’ailleurs à la carte de l’espace de restauration qui jouxte ces foies gras.
La plupart des corners, par ailleurs, sont équipés de comptoirs de dégustation.

C’est là que touristes et gourmands peuvent venir piocher dans toutes les familles de produits 100% français confitures et miels, confiseries et chocolats, légumes et chips salées, soupes et sauces, biscuits et gâteaux, vinaigres et huiles d’exception, sels, poivre et épices, moutardes et confits, sucres, thés et cafés.

Du côté des boissons, la Juicerie (et ses jus healthy), le Palais des Thés et les torréfacteurs de la maison Lomi se sont donnés rendez-vous.

Symbole de notre terroir, le vin occupe environ un quart de cet étage, grâce à l’enseigne du Repaire de Bacchus où se pressent les amateurs.

Le frais et les produits de saison au huitième étage

À cet étage du “marché”, sont représentés les quatre chefs et artisans les plus créatifs du moment et qui ont participé à ce beau projet : le chef pâtissier Christophe Michalak, le chef Akrame Benallal qui s’occupe d’accommoder viandes, poissons et légumes, le boulanger Gontran Cherrier et le fromager-affineur meilleur ouvrier de France Laurent Dubois.
Chaque artisan bénéficie de sa propre zone de dégustation et de grands comptoirs en mosaïques ornés de laiton. “La place du marché”, par ailleurs, regroupe spécialités, dégustations, ateliers, rencontres avec les producteurs, artisans, vignerons et chefs de France et de Navarre.

Qu’on ne s’y trompe pas : voici un vaste lieu de restauration et de dégustation de produits d’origine “100% France”.
Hormis les primeurs et surtout le fromage (divin), vous ne vous y approvisionnerez pas en viande ou poisson. Mais vous y dégustez ces aliments délicieusement accommodés.

Une vue imprenable sur les toits de Paris

Outre son hommage à la gastronomie exclusivement tricolore, le véritable atout de ce Printemps du Goût, c’est son emplacement, au sommet du magasin. Même sous la grisaille de ce 10 janvier, la lumière du jour éclairait ces étages élevés et les clients attablés, en bordure de la terrasse, encore peu fréquentée en plein hiver. Autant dire qu’aux beaux jours, ce repaire sera vraiment “the place to eat”. De plus, en mai prochain, ouvrira au neuvième étage, un restaurant, mais le nom du chef chargé de la carte n’a pas encore filtré. Une première pour le grand magasin créé en 1865.

Le Printemps du Goût, en vérité, me semble essentiellement un lieu de détente où touristes et Parisiens peuvent se reposer et satisfaire leur gourmandise, tout en y goûtant le décor et la situation exceptionnels. Pari tenu.

• Printemps du Goût
7e et 8e étages du Printemps de l’Homme
64, boulevard Haussmann
75009 Paris
• Du lundi au samedi de 9h35 à 20 heures (20h45 le jeudi)
Dimanche de 11 à 19 heures.

L’épicerie fine et les plats préparés se trouvent au septième étage avec des espaces de dégustation.
Le rayon des confitures et du miel, toujours au septième étage, pourrait être encore un peu plus fourni.

Publier un commentaire