Soufflés glacés au Cointreau

Préparation : 20 min + congélation : 6 heures Cuisson : 10 min

Pour 4 personnes

  • Jus de mandarine ou de clémentine (ou d’orange) : 4 à 5 pour obtenir 12 centilitres (ou 2 oranges)
  • Cassonade : 90 grammes + 2 cuillerées à soupe pour les blancs d’œufs
  • Œuf : 4 (4 jaunes et 2 blancs)
  • Crème fleurette : 20 centilitres
  • Cointreau : 8 centilitres
  • Pralin : 2 cuillerées à soupe (ou sucre-glace) pour la présentation

4 ramequins

Cointreau

Ce dessert, rapide à cuisiner, a l’avantage de se préparer la veille (voire plus tôt) et fait sensation pour un repas de fête. Ces petits soufflés glacés n’ont que l’apparence de soufflés, car ce sont tout simplement des parfaits glacés, surélevés au-dessus de chaque ramequin pour leur donner l’apparence de soufflés. Vieille astuce qui fait toujours son petit effet.

  1. Séparez les blancs des jaunes d’œufs.
    Gardez deux blancs pour cette recette et les deux autres pour, par exemple, des tuiles au muscovado.

  2. Prélevez le zeste des mandarines (ou des clémentines ou des oranges) bien lavées et pressez le jus jusqu’à en obtenir 12 centilitres.
    Placez la crème fraîche au congélateur dans le récipient qui servira à la fouetter.

  3. Mettez les jaunes dans un saladier rond avec le sucre et les zestes.
    Fouettez bien le mélange avant de placer le saladier sur une casserole remplie au quart d’eau.

  4. Faites épaissir le mélange au bain-marie jusqu’à ce qu’il épaississe suffisamment, comme une crème anglaise, sans ébullition bien sûr (si vous mesurez la température, vous aurez environ 80°).
    Versez doucement le Cointreau pendant l’opération.

  5. Quand ce sabayon est pris, retirez le saladier du bain-marie, placez-les dans l’évier avec un fond d’eau froide et fouettez régulièrement jusqu’à refroidissement.

  6. Montez les 2 blancs en neige et, quand ils commencent à monter, incorporez-y progressivement la cassonade (ou du sucre glace) en continuant à fouetter jusqu’à obtention d’une meringue.

  7. Fouettez la crème fraîche sans la monter complètement.
    J’ai utilisé un shaker (puisque les fouets ont servi à monter les blancs en neige) que j’ai secoué très fort.

  8. Incorporez par petites quantités alternativement la crème fouettée et les blancs en neige.

  9. Coupez des morceaux de papier cuisson que vous pliez en deux pour avoir des bandes d’environ 5 centimètres de hauteur. Entourez-en les ramequins en les fixant d’abord avec du ruban adhésif, puis en les ficelant aussi serrés que possible.

  10. Coulez la préparation dans les ramequins en dépassant leur hauteur d’environ 1,5 centimètre, la crème étant retenue par la bande de papier cuisson.
    Placez au moins 6 heures au congélateur.

  11. Saupoudrez de pralin (ou de sucre glace) au moment de servir (ou quelque temps avant) et servez.
    La glace, très onctueuse (même préparée la veille ou quelques jours à l’avance), n’a pas besoin d’être sortie préalablement.
    Accompagnez de biscuits ou de tuiles au muscovado.

“J’ai toujours du Cointreau dans mes réserves pour mes cocktails, mais du Grand Marnier plaît évidemment aussi beaucoup.”

Vous aimerez aussi…

le parfait glacé au cognac

ou le parfait glacé au café

ou le parfait glacé aux fraises

ou encore le parfait glacé aux pralines